Ecriture

Itinéraire – décrire un parcours

L’exercice d’écriture créative qui m’attend aujourd’hui ? Décrire un itinéraire, un parcours.
Il s’agit de se laisser emmener par les mots en décrivant un itinéraire qui va suivant l’inspiration du moment. Comme lorsqu’on indique le chemin à quelqu’un dans la rue, avec le plus de précision possible, et ainsi imaginer ce qu’il peut rencontrer sur son parcours.

Itinéraire : un parc arboré, chemin en terre et gazon vert
Tu vois le parc en face de toi… Tu traverses ce joli lieu de verdure (Crédit photo : Pixabay / Gaertringen)

Déjà mi-novembre… Comme le temps semble vite passer.
Et oui, nous nous le disons bien souvent cette petite phrase. Et elle me fait souvent rappeler un ami lorsque dans un petit soupir ou même juste en simple constatation, je la prononçais. De là, il me disait avec un petit ton moqueur : « Oui, le temps passe à raison de 24 heures par jour ». Et puis, on s’échangeait un sourire.
Ben oui, c’est vrai ! Il n’y a probablement rien de plus vrai. Une journée ne fait guère, et ni plus ni moins que vingt-quatre heures.
Elle n’est pas plus courte, et elle n’est pas plus longue.
Nous avons tous cette sensation que le temps passe trop vite – ou pas assez aussi, d’ailleurs – suivant notre perception des choses et des événements que nous sommes en train de vivre. C’est mystérieux, n’est-ce pas ?

La notion du temps est une vaste question sur laquelle on pourrait passer des heures à disserter, mais un exercice d’écriture m’attend – et puis voilà une bonne excuse pour ne pas s’y attarder. De plus, comme disait Saint-Augustin : «Si on ne me le demande pas, je crois savoir ce qu’est le temps ; si on me le demande, je ne le sais plus. »

Allez, je retourne à mes moutons.
Le compagnon de voyage indiqué dans cet exercice s’intitule « Itinéraire : Tu prends la première rue à droite… », et c’est le premier vers d’un poème de Robert Desnos*

Top chrono, c’est parti pour 20 minutes.

Itinéraire :  ” Tu prends la première rue à droite… “

Tu prends la première rue à droite
Tu vois le parc qui est en face de toi
Passe sous l’arche de l’entrée
Et traverse ce joli lieu de verdure
Le gazon est bien vert
Les rosiers fleurissent
Dans les arbres gazouillent les oiseaux
La brise effleure les feuilles
Des enfants s’amusent sur l’herbe fraîche
Tu t’arrêtes un instant les observer
Puis tu continues ton chemin
Tu prends à gauche arrivé au fond du parc
Passe sous l’arche de sortie
Emprunte la première ruelle sur ta droite
Tu toques sur la porte en bois de cèdre
Et tu t’aperçois qu’elle est entrebâillée
Deux chatons t’accueillent sur le pas de la porte
Tu entres, le vestibule est peu illuminé
Tu avances vers la plus grande pièce
La maîtresse des lieux t’attend sur le balcon…

Fin du temps imparti !

Mon impression sur cet exercice d’itinéraire

Faire cet exercice m’a amusé car il était d’une grande simplicité et en même temps, il fallait trouver le point de départ. Ce passage à travers le parc était pour moi  une jolie promenade et j’espère qu’il l’était autant pour vous. Il n’y a rien de tel qu’une bonne bouffée d’air dans un milieu de verdure et parmi les arbres, n’est-ce pas ?

Comme dans mes deux derniers exercices, la fin de la chrono m’a un peu frustrée car pris dans l’écriture, on a envie de continuer pour savoir jusqu’où aurait pu aboutir l’histoire.
En ce moment, je crois comprendre que ces derniers exercices mènent à l’écriture d’un récit à suspens, mais peut-être que je me trompe… En tout cas, c’est l’avis que je m’en fais, et je m’en réjouis presque. Jusqu’ici, je pense être sur le bon chemin.

Il faudra juste que je sois plus assidue et que je me consacre plus de temps à l’écriture.  Oui, il faudra que j’accélère un peu mon rythme.
Car un exercice par semaine, est-ce vraiment sérieux ?
Bon, peut-être que non je dois l’avouer. En tout cas, je dois réfléchir à mon organisation de telle sorte que je me dégage un peu plus de temps pour au moins en faire deux par semaine. A voir si je m’y tiens, parce que si je continue comme ça, dans un an, je n’aurais pas fait le quart du livre d’exercices.

*« Itinéraire : Tu prends la première rue à droite… » : Robert Desnos, inédit, Pierre Seghers, cité dans La Petite Fabrique d’écriture (en italique) Gérard Vermeersch, Magnard, p.119

 

4 Comments

  • Christine Babelon

    Coucou Alina,
    Pourrais-tu écrire un article sur ce que tu aimes voir ou lire dans les blogs des autres, ce qui t’intrigue, t’interpelle ou t’étonne ? Ou les styles que tu aimes quand tu lis des choses sur internet, sans connaître l’auteur ? Je ne sais pas si ce sujet est intéressant pour toi. …

    Reply
    • AlinaRakotosonBabelon

      Coucou Christine 🙂
      Si ces blogs ont un lien avec mes deux thèmes oui, je pourrais le faire comme j’ai parlé de Mathilde Piton (quoique là ce n’était pas un article entièrement dédié). Si non, il faudrait que ce soit un sujet qui me touche particulièrement.
      En tout cas, je ne suis pas réfractaire à cette idée.
      Au fait, tu n’oublieras pas de m’informer quand tu auras lancé le tien, d’accord ? 🙂

      Reply
  • leti

    lentement mais surement

    Reply
    • AlinaRakotosonBabelon

      🙂 Oui,tu as raison, Leti !
      Mais pas trop lentement non plus ! Hi hi Ce qui est mon impression à l’heure actuelle.

      Reply

Leave a Reply