Yoga

Yoga pranayama – j’ai appris la respiration consciente

« Inspire pour tendre vers le ciel,
Expire pour t’enraciner dans la terre,
Respire pour ouvrir ton coeur au monde. »

Respiration au yoga ombre de femme coucher de soleil paix sérénité de l'esprit
« L’inspiration que vous recherchez est déjà en vous, soyez silencieux et écoutez. » Rumi (Crédit photo Pixabay / Jill111)

La respiration, un des trois composants fondamentaux dans la pratique du yoga – les deux autres composants étant les postures et la méditation.
La respiration est un processus physiologique naturel et inné, sans lequel nous ne pourrions vivre. Pour autant, nous ne sommes pas toujours conscients de la puissance de ce processus et n’oublions que trop son existence, tellement l’action de respirer fait partie intégrante de nous.
Avec le yoga, j’ai appris l’expression « observer sa respiration » et ce qu’elle renfermait comme sens.

Respirer ne nous est pas seulement indispensable pour fournir à notre organisme l’élément vital qui est l’oxygène, il est également important pour nous aider à gérer nos émotions et à calmer notre mental, et par ce fait, à vivre d’une façon plus sereine. Avoir un esprit serein mène au bien-être, et par conséquent à une meilleure santé et une vie qu’on peut espérer plus longue.

J’ai déjà appris l’importance de « savoir bien respirer » au gré de mes « promenades » à travers la toile et j’avais même expérimenté deux ou trois types d’exercices de respiration. Les buts principaux étant par exemple ceux de pouvoir se relaxer en deux minutes, de réduire le sentiment d’angoisse ou d’anxiété – la technique du 4-4-8 -, ou encore de pouvoir s’endormir facilement – la technique du 4-7-8, probablement en avez-vous entendu parler… Les sites qui en parlent sont à foison et il m’est arrivé de tomber sur des articles différents qui étaient quelquefois contradictoires sur le processus de l’inspiration et de l’expiration, et/ou dont les informations étaient tronquées et ne fournissaient pas suffisamment de détails pour éviter une mauvaise pratique. C’est ainsi que j’ai pu conclure ce qui m’avait valu un souci de blocage du diaphragme car je suivais des instructions qui n’étaient pas correctes. A partir de ce moment-là, j’ai vraiment fait attention sur ce que je lis car avoir du mal à respirer et sentir que l’air ne circule plus, il n’y a rien de plus angoissant. La conséquence de ma mauvaise pratique – à l’insu de mon plein gré comme disait l’autre (ha ha) – a duré quelques bons mois.

Prânâyama – « retrouver l’énergie par la respiration »

Le Prânâyama, un mot en sanskrit composé de deux mots :
prâna : « souffle », « énergie vitale »
yama (mettre en italique) qui peut être traduit de deux manières : « contrôle » et « allongement ».
Pranayama selon son étymologie signifie ainsi « contrôle ou maîtrise du souffle » et « allongement du souffle »

Avec la pratique du yoga, j’ai pris conscience de la respiration et j’ai appris à respirer de façon correcte – bon, quelques fois, j’ai encore mon souci de blocage au niveau du diaphragme mais je dois dire que ça va déjà mieux. Pour autant, je ne suis pas encore arrivée à la maîtrise totale de ma respiration. Suivant les circonstances et mon état émotionnel, je peux avoir le souffle court et saccadé. J’ai encore du chemin à faire mais comme toujours, même si c’est petit pas à petit pas, le plus important est d’avancer. Je tenais surtout à faire cet article pour partager ce que j’ai déjà appris sans en avoir encore le total contrôle.
J’ai appris que lors de la respiration, il faut inspirer et expirer par le nez et surtout être conscient de l’entrée et de la sortie de l’air par ce canal naturel. C’est ce qu’on appelle la « respiration consciente ».
 Il y a trois manières de respirer pour faire en sorte que notre corps et notre mental puissent en bénéficier de la façon la plus optimale : la respiration abdominale, la respiration thoracique et la respiration claviculaire. La combinaison de ces trois types de respiration donne ce qu’on appelle la respiration complète. Et c’est en tombant sur le Défi Yoga Energie de Maryse Lehoux que j’ai trouvé des explications claires et précises sur la méthode de la respiration complète : « Comment pratiquer la respiration complète en 3 parties »

Bien entendu, la respiration au yoga ne se résume pas à cette respiration complète car on y apprend aussi d’autres types de respiration yogique comme

Je vous ai cité ici les types de respiration que je pratique moi-même car autrement, il y en a bien d’autres, que j’espère découvrir et vous faire découvrir plus tard.

Les bienfaits de la respiration consciente

Grâce aux exercices de respiration :

  • le corps se régénère car le sang circule mieux, surtout au niveau des organes vitaux, et l’élimination des toxines est favorisée,
  • nous pouvons retrouver notre équilibre émotionnel et ainsi maîtriser certains sentiments positifs ou négatifs qui pourraient nous causer du tort suivant les circonstances,
  • nous pouvons rencontrer l’apaisement au niveau de notre mental et sentir en nous sérénité et paix intérieure afin de bannir tout sentiment de stress et d’anxiété.

Bien entendu, on peut faire ces exercices de respiration sans avoir pratiqué ou même je pense sans pratiquer le yoga, du moins la respiration complète (combinaison respiration abdominale, respiration thoracique, respiration claviculaire). Je vous invite à en faire l’expérience et n’hésitez pas à me partager votre ressenti en commentaire.

Namasté

No Comments Found

Leave a Reply