Histoire de listes, ne pas oublier…

L’histoire de listes d’aujourd’hui consiste à faire une liste dans le genre pense-bête. Que faut-il faire exactement ?
Faly Stachak recommande, au pire, de dresser une liste de courses – bon, il faut vraiment ne pas être inspiré mais après tout pourquoi pas ; au mieux, de marquer ce qui nous tient à coeur, ce que je trouve plus intéressant et plus ouvert à l’usage de l’imagination.

crayons de couleur coloriage dessin fleurs plantes

Ne pas oublier… d’admirer les couleurs, la vie serait probablement triste sans elles

Ce matin, comme à mon habitude avant de prendre la plume, je traîne un petit moment sur la terrasse pour profiter du calme et de la pureté de l’air, et observer le ciel et les alentours.
La lune n’est pas encore allée « se coucher » ailleurs. En phase décroissante, j’observe un joli croissant qui donne face au lever du soleil. Cette lune est tout simplement sublime.
Les mouettes ne sont pas du tout de la partie aujourd’hui, je n’en aperçois pas une seule.
A leur tour, les hirondelles se font rares. J’en aperçoit une de temps en temps au loin, avec ses petits battements d’ailes rapides, près des quelques immeubles d’une hauteur plus conséquente que celle où je suis postée.
Restent les pigeons qui sont heureux d’avoir cet espace-ci du ciel à eux tout seuls ; en solitaire, en couple ou encore en petits groupes de cinq ou six, ils ne volent pas très haut mais leurs virevoltes dans le ciel m’enchantent.
Après ce bon bol d’air, je m’attèle à ma rédaction.

Le compagnon du voyage de ce jour choisi par Faly Stachak est un extrait de texte du livre de Philippe Soupault, Poésie 84, Seghers, 1984, p.55, dans lequel il liste les jours à ne pas oublier.

Je le retranscris ici afin que vous puissiez en profiter, je trouve cette liste vraiment jolie.

« Ne pas oublier
Tous les jours
les jours gris
les jours mauves
les jours noirs
les lendemains
les jours sans histoires
les catastrophes
les jours de colère
les nuits de sommeil
les jours de deuil
les nuits de désespoir
les nuits d’angoisse
les jours sans pain
sans feu ni lieux…  »

Vous avez aimé ?

Allez, à mon tour maintenant !

« Ne pas oublier
D’admirer les couleurs
couleur « bleu », je contemple le ciel au-dessus de ma tête
couleur « blanc », j’observe les nuages avec ses suggestions de forme
couleur « gris », j’aime le gris argent qui teinte les bijoux et les tissus
couleur jaune, j’apprécie la vue des fleurs de mimosa et de jonquille
couleur marron, je goûte par mes pieds nus la douceur de la terre
couleur « noir », je médite sur les mystères de la nuit
couleur orange, je savoure le délicieux goût du melon
couleur violet, j’adore les courbes que présente une grappe de raisin
couleur rouge, je mesure l’importance du sang qui coule dans mes veines
couleur rose, je suis en émerveillement devant les massifs de rosiers
couleur vert, j’admire la beauté et les nuances des feuilles des arbres »

La vie serait bien triste sans couleurs ; s’il n’existait que le noir, le gris et le blanc. Il ne faut cependant pas écarter ces trois couleurs qui sont… des couleurs. Même si de façon isolée, elles peuvent être assimilées à des significations souvent négatives, elles symbolisent tout autant des perceptions positives comme les autres couleurs considérées comme gaies et joyeuses.
Le noir, l’élégance et la sobriété ;  le gris, le calme et la douceur ; le blanc, l’innocence et la pureté.
Mes couleurs favorites : le noir pour l’élégance et le bleu pour la sérénité. Viennent ensuite le blanc pour la pureté et le rose pour la tendresse.

Et vous, avez-vous une couleur de prédilection ou peut-être plusieurs ? Quel sens ont-elles pour vous ?

Puis dans votre liste de « ne pas oublier », que choisiriez-vous comme sujet ?

Dites-moi.

Leave a Comment

Filed under Ecriture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *