Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Moments de vie

Aujourd’hui, un mot à consacrer

Aujourd’hui… “Aujourd’hui est le plus beau jour de ma vie”, ne cesse de se dire Tao Porchon Lynch à chaque jour, la doyenne mondiale des professeurs de yoga. Elle aura 101 ans en août de cette année.

Aujourd'hui est le plus beau jour de ma vie, ciel bleu, soleil, nature, lac et montagne
Aujourd’hui est une nouvelle chance de continuer ou de recommencer.

Aujourd’hui, je me lève avec joie

“Quand j’écoute les battements de mon coeur, je ressens l’appel d’un nouveau cycle et je me sens entrainée vers un nouveau voyage qui m’apporte un niveau plus élevé de conscience. Avec cette conscience, c’est une joie de me lever chaque jour.” Tao Porchon Lynch

Oui, mais est-ce toujours aussi simple de se lever le matin avec joie lorsque les soucis de la vie nous encombrent l’esprit ? Lorsqu’on sait qu’il y a un problème – voire plusieurs – qui plane et qu’il reste encore à résoudre. On a plutôt le moral abattu, n’est-ce pas ? Et ça se répercute sur notre état physique. On se sent faible, on a le coeur angoissé, l’esprit embrumé. Pas envie de vivre cette journée avec le moindre entrain. Aucune vivacité à l’horizon. On traine des pieds. Pour tout dire, on n’a pas envie d’y aller.

Sauf que. Le problème est déjà présent. Si tant qu’on peut l’appeler “problème”. C’est peut-être un passage obligatoire pour arriver à quelque chose de mieux dans notre vie. Pourquoi ne pas l’affronter ? Passer à l’action. Ehm, nous pouvons individuellement y réfléchir.

Quand le mental me domine

Lorsque j’observe mes pensées, je me rends compte de la chose suivante : il y a des jours où tout le long de la journée, je ne fais que repenser à un ou à des événements vécus. A l’évidence, je ressasse le passé. Cela peut être un événement heureux, alors pourquoi me priver de ces souvenirs. Puisque ça me fait du bien. Je me remémore des instants de joie et de petits bonheurs.

Cela peut également être un événement douloureux. Une mésentente, un décès, un traumatisme subi.
Mais si je suis toujours là, et malgré les souffrances, c’est que j’ai quand même réussi à être au-dessus de tout ça. A ce moment-là, est-ce bien utile de ressasser ? Des remords. Des regrets. Non, il vaut mieux aller de l’avant et profiter de l’instant présent pour suivre le chemin.

Puis, il y a d’autres jours, mon mental me domine également. Mais de toute la journée, je ne fais que me projeter dans le futur. Souvent plus préoccupée que rassurée. De ce que sera ma vie, de la vie future de mon enfant, la relation avec les autres, de la vie professionnelle, de ce qui est matériel. C’est pire lorsque j’imagine que l’existence peut basculer d’un instant à l’autre. De se rendre compte que les “malheurs” n’arrivent pas qu’aux autres.
Et même la mort. Moi qui ne peut me soustraire cette notion de la pensée.

Aujourd’hui, je suis dans le présent

On a des moments difficiles à passer, c’est un lot normal pour tout humain.  Le plus beau jour de ma vie sera alors, juste, parce que je suis encore vivante aujourd’hui. Je respire. Le souffle est encore là. 
Une nouvelle opportunité à vivre et à réaliser des choses, mêmes minimes.

Lorsqu’on nous demande : “quel est le plus beau jour de votre vie ?”. Bien sûr, nous cherchons un événement ou une date qui nous a marquée. De façon inoubliable et exceptionnelle. 

Cela peut être sur le plan personnel : une rencontre, une naissance, un mariage, des retrouvailles, une réconciliation, un voyage unique…

Ou sur le plan professionnel : un nouveau job, une promotion, un joli contrat…

Mais en fait, il faudrait célébrer chaque nouveau jour qui arrive. 

Que le matin, lorsqu’on se réveille et qu’on ouvre les yeux, on se dise “Waouh, une nouvelle journée s’offre à moi” et non “Pffff… Bon, c’est quoi les problèmes qui vont me tomber sur la tête aujourd’hui”.

Si dès qu’on ouvre les yeux le matin, on commence par une humeur massacrante et le moral dans les chaussettes, cela ne nous aidera pas à affronter la journée et à révéler le guerrier qui est en nous pour relever les défis de la vie.

En cela, j’utilise comme mantra la réflexion de Lao Tseu qui dit :
“Les choses ne changent pas. Change ta façon de les voir, cela suffit.”
Les jours où vraiment le moral ne va pas, je peux également me dire : “Souris à la vie, la vie te sourira en retour.” 

2 Comments

  • Nivo

    Waouh Alina ! C’est une belle combinaison de sagesse profonde et de beaux textes. C’est caractéristique de l’auteure même !

    Reply
    • AlinaRakotosonBabelon

      Très touchée par tes mots je te remercie beaucoup pour avoir pris le temps de parcourir ces lignes, ma chère Nivo. Très affectueusement

      Reply

Leave a Reply