Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Moments de vie

Rester mince – Quel est mon secret ?

L’idée de cet article m’est venue suite à mon article précédent sur les petits riens qui font plaisir, et dans lequel j’avais parlé du plaisir de manger.
Comment tu fais pour rester mince ? me demandent souvent certaines de mes amies et connaissances.

rester mince balance poids
Rester mince et maintenir son poids (Crédit photo : Pixabay/sisdahgoldenhair)

Je ne crois pas qu’il y ait de secret ! Ou alors, si secret il y a, moi-même je ne le connais pas. Ah ha

Rester mince  – ce qu’il faut savoir

La chose primordiale que je sais pour rester mince – et que vous savez aussi probablement -, c’est qu’il faut avoir une bonne hygiène de vie. Essayer tant que faire se peut d’être en forme, physiquement et mentalement.  Manger équilibré – oui oui, je sais, on nous le sort à chaque fois celui-là, moi-même quelques fois ça me fait souffler… Pfff, encore ! … Pourtant c’est la base -, faire régulièrement une activité physique et “ne pas se prendre la tête” pour des détails qui finalement n’en valent pas la peine – plus facile à dire qu’à faire pour beaucoup.
Mais, en tant qu’être humain “normal”, difficile de s’y tenir tout le temps, n’est-ce pas ? Tentations gourmandes par-ci, flemmardise par là. Sans compter les petits (et grands) soucis qui peuvent se présenter à tout moment dans notre vie.

Les facteurs de surpoids

Et puis, il y de nombreux facteurs qui font que l’on a un peu plus de kilos qu’il ne faut, si on calcule par rapport à l’indice de masse corporel / IMC idéal.
L’excès pondéral peut être dû à :
– un facteur génétique et héréditaire, par l’existence de gènes de prédisposition au surpoids ;
– un mauvais comportement alimentaire, on ne consomme pas assez de fruits et légumes ni de fibres ou encore on absorbe trop de sel et de sucre ;
– un environnement peu favorable à l’épanouissement de soi, le stress et l’anxiété étant les conséquences les plus tangibles ;
– au manque d’activité physique, l’homme contemporain étant plus sédentaire que jamais ;
et que ne sais-je encore… prise d’alcool, prise de médicaments, arrêt du tabac.
Autant dire que le sujet est complexe et nécessite parfois l’avis de spécialistes en nutrition et diététique.

Rester mince – mon expérience

Par ma simple expérience et sans inclure l’existence de problèmes de santé, si on a vraiment besoin de perdre du poids, il faut se dire une chose importante : ne pas être pressé. Perdre les kilos en trop nécessite du temps, notre corps est une “machine vivante”. Pas la peine de le brusquer, il faut lui donner un temps d’adaptation. Penser que perdre 4 ou 5 kg en quelques jours ou en quelques semaines, ce serait bien une erreur.  Bon, j’avoue, ça ne m’est jamais arrivé de le faire pour pouvoir dire que c’est la pire des choses à faire (ehm ehm, je l’ai lu dans les magazines et je pense que là c’est tout à fait vrai), mais une chose est certaine, perdre progressivement les kilos en trop permet ensuite de garder la ligne à long terme.

A preuve d’exemple ? et bien, moi-même.  Après ma grossesse, j’avais entre 10 et 12 kilos en trop par rapport à mon poids initial. Je n’ai pas été traumatisée parce que j’étais encore dans la joie de la maternité et qu’il fallait avant tout que je pense à mon bébé. J’avais envie de lui donner le sein. Donc ? oui oui, il fallait que je mange bien pour produire du lait correctement ! Ehm, l’image n’est pas très sexy mais comment le dire autrement ? 🙂 Et bien, il m’a fallu une bonne année et demi après l’allaitement avant de retrouver mon poids initial.

Comment j’ai fait ?

Je n’ai pas suivi de régime alimentaire, j’ai adopté une hygiène alimentaire ! Et c’est là le plus important. Je vous recommande de ne plus dire que vous suivez un “régime”, mais que désormais vous adoptez une hygiène alimentaire. Le fait de ne plus utiliser ce terme dans votre parcours “je perds mes kilos superflus” est indispensable à votre subconscient pour atteindre votre but. Mincir ne doit pas devenir une obsession, apprenez à écouter votre corps et soyez à son rythme pour vous débarrasser des kilos intrus.

Et ici, quelques règles alimentaires à suivre :

  • Il faut aimer ce qu’on mange et non seulement manger ce qu’on aime pour que notre organisme assimile au mieux les nutriments que nous lui offrons pour « vivre ».
  • Entre féculents, légumes et viande, toujours essayer d’avoir un peu de tout dans son assiette, se servir raisonnablement, prendre le temps d’apprécier les aliments et ne pas se resservir.
  • Il faut aussi adapter notre alimentation selon le pays (la région) où nous vivons, quels aliments sont les plus abondants et les plus abordables.
    Viandes : bœuf – j’en mange très peu, porc – de temps en temps, poulet, dinde, poisson – les trois viandes idéales.
    Légumes : généralement on trouve les légumes de base partout, à consommer sans modération.
    Fruits : essayer de manger des fruits une fois par jour – pour ma part, le soir. J’aime aussi de temps en temps ne faire qu’un repas de fruits, ça fait du bien au transit intestinal.
  • Peu ou pas de sucre raffiné – mais un gâteau ou une sucrerie, c’est bon pour le moral de temps en temps, n’est-ce pas ?
  • Peu de sel mais ne pas s’en priver non plus. Utiliser des épices pour assaisonner et relever le goût des aliments.
  • J’aime le gras de la viande, j’en mange de temps en temps mais je n’en abuse pas.
  • L’eau : on peut en boire autant qu’on veut tout au long de la journée, mais surtout pas pendant le repas. Eau plate, thé vert, tisanes… Il y a différentes façons d’ingérer de l’eau. Pas de boissons gazeuses non plus, ou si de temps en temps, quand on a bien mangé, surtout après un repas lourd en sauce, en gras, un petit verre d’eau gazeuse ou même de coca si on a envie, par exemple n’apporte pas de mal.
  • Et bien sûr, éviter de grignoter entre les repas ! Si on ne tient pas entre deux repas, prendre un aliment naturel et non transformé, à l’heure dite du goûter.

Bref, il faut manger de tout mais juste ce qu’il faut. Ne le considérez pas comme une contrainte !

La gourmandise, c’est bien, mais de temps en temps 🙂

 

2 Comments

  • vonimbero

    Merci Aline pour ces conseils pleins de bon sens

    Reply

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :